Conférence-débat organisée par l’Association PSYPOL suite à la sortie du livre :

 

"La part de social en nous"

Ouvrage co-écrit par Vincent de Gauléjac, sociologue clinicien et Claude Coquelle, psychothérapeute nantais.

 

La conférence sera animée par les 2 co-auteurs. Il y sera question de la dimension sociale, ingrédient indispensable de notre existence personnelle pour à la fois comprendre qui nous sommes et pour cheminer vers la pleine compréhension de l’autre.

 

 

 

Détails pratiques :

Date : mardi 28 novembre 2017

Lieu : Salle de la Manufacture 10b Bd Stalingrad à Nantes.

Horaires : 20h-22h. 

Participation aux frais : 5€.

Flyer à télécharger 

 

Publié dans Evénements

Dans un quotidien sans cesse sollicité par l’action et l’information, comment ne pas résister à aller plus vite, à cumuler les tâches à faire et les responsabilités, à obtenir plus de résultats ?...

 

L’accélération permanente dans notre quotidien réduit nos possibilités de nous poser, de changer de rythme.

 

La physique newtonienne nous démontre qu’un corps dont la vitesse est constante ne produit aucune puissance, c'est-à-dire ne libère pas d’énergie, car il n’y a aucune variation de vitesse. En adoptant ce même principe à notre fonctionnement, nous pouvons constater qu’en acceptant de réduire sa vitesse, de se poser temporairement (je réduis mon activité ou je m’offre un temps de pause), je mobilise des ressources internes qui me permettent de déployer une nouvelle forme de puissance. Pour cela, je réduis temporairement ma vitesse d'action, voire je la suspends momentanément, par quelques minutes de centration ou de respiration lente par exemple.

 

Je  suis plus attentif à mon bien-être et termine mes journées détendu et recentré !

 

ð Pour poursuivre et enrichir votre réflexion sur l'accélération de ses rythmes de vie : lire l'article "Accélération, fuite du temps : le burn-out menace quasiment tout le monde" interview de Hartmut Rosa, sociologue et philosophe allemand. 

 

 

Publié dans Actualités